• Écrivain
  • Œuvres participatives
  • Panier littéraire

Lexique expérimental (12 min’)

J’aime les poètes, les créateurs des créateurs, ceux qui partent de rien et recréent le monde à leur façon. C’est pourquoi j’aime les membres du lycée expérimental de Saint-Nazaire (le « lycée xp ») , des poètes au quotidien qui œuvrent à hue et à dia, partent au chantier chaque matin, avec la truelle de la langue et leur crayon de pioche.

Au fur et à mesure de ma plongée au lycée xp, des discussions à la casbah, des lectures du journal, des observations en atelier, je réalise que les mots xp sont partout, y compris sur ses fortifications, ses lieux d’aisance, son livre d’or, son parler. Mes mots ne peuvent dire l’étrangeté du lycée xp, mes mots n’ont qu’à s’incliner devant les mots des membres du lycée xp, mes mots n’ont plus qu’à disparaître pour laisser les mots xp apparaître.

Je m’assoie sur le canapé de la « doc » (bibliothèque), assis sur le canapé de la « doc » j’aime passer mon temps à écouter les mots xp, à converser xp, à écouter xp, à dormir xp, à lire xp, à penser xp, à écrire xp, les expérimentaliens viennent à heure fixe, ils s’assoient près de moi à heures fixes, ils me dictent leurs mots à heures fixes, ils mettent leurs mots dans mes mots à heure fixe, ils me content leurs histoires à heures fixes, ils me font cadeau de leurs pensées à heures fixes, des cadeaux si fins qu’il faut les écrire pour garder trace de cette finesse, je me dois d’écrire leurs mots, je me dois d’écrire leur pensée, je me dois d’écrire leurs histoires, nous sommes souvent côte-à-côte sur le canapé de la « doc » et nous écrivons côté-à-côte, ils parlent j’écris, ils parlent je bricole leurs mots, mets leurs mots dans mes mots, ils parlent tandis que se conçoit mot à mot un lexique, un lexique forcément expérimental



 

ABSENT, ENTE / PRÉSENT, ENTE n. et adj.1. – L’absence concernerait les expérimentaliens quand ils seraient partout sauf au Lycée xp. Expr. : « Celui-là, il n’est pas là parce qu’il est absent ». Mais l’expérimentalien absent serait présent à sa façon. Au même titre qu’il y aurait des présents qui seraient absents. Le Lycée xp tournerait donc autour des absents. •2. – Bon nombre des absents souhaiteraient être présents, mais n’y parviendraient pas. On dit alors qu’ils sont « absents, mais présents dans leur tête ». L’assiduité serait donc polymorphe. •3. – Les cours du Lycée xp sont trop fréquentés par ceux qui n’y vont jamais. •4. – L’expérimentalien saurait (ou devrait le savoir) ne pas tirer trop sur la ficelle : il y aurait un seuil d’absence en dessous duquel le Mee s’épuiserait, et le Lycée xp fermerait faute de combattant pour assurer sa gestion quotidienne. 50 % d’expérimentaliens présents seraient nécessaires pour faire tourner la boutique. Syn. et sens voisin de « absent » : Ailleurs, Autre part, Contemplative, Dans un autre lieu, En lutte contre soi-même, Extatique, Là-bas, Lunaire, Où l’on n’est pas, Rêveur. Syn. et sens voisin de « présent » : Durable, Enraciné, Éternel, Immanent, Impérissable, Inaltérable, Incorruptible, Infrangible, Inusable, Perpétuel, Monolithique, Résistant, Sempiternel, Vivace.



 

ANIMATEUR, TRICE n. et adj.•Celui qui animerait les débats – et ce serait un pur régal (ou, selon le point de vue où l’on se place, un cassement de tête) car au Lycée xp la palabre mènerait le bal. Action d’interpeller et/ou de contrôler – selon la façon dont l’animateur userait ou abuserait de son pouvoir. Syno et sens voisin : Créateur, Vivifiant, Boute-en-train, Donneur de vie, Grande gueule, Protagoniste, Cheville ouvrière. ≠ ➛ Suivant, Mouton.



 

ATELIER n. m.•1. – Laboratoire matinal d’embrassade de la connaissance. De bécotage de l’intelligence. D’accouplement des savoirs. D’entrer dans la recherche, ex. : Le Grand voyage du yaourt à la fraise et autres petites histoires ; Ayons des courbatures avec Pina Bausch ; Do it yourself des fringues ; Imaginons un peuple ; Wesh, punk, pouf ; Peuple et territoire : a-t-on besoin d’un territoire ? ; C’est quooooi la musique ? ; Construire une société en LÉGO et l’analyser ; Tout sur la cuisine moléculaire ; Est-ce que c’était mieux avant ? (par des recherchounettes et des mises en commun) ; On the road with Al Capone and The Rolling Stone ; Girl météo power !; Speed painting : à partir d’un modèle, lâchons le geste; L’art d’avoir raison ; De Calimero à Titi ; J’irai cracher sur vos tombes ; Écrevisses, crapauds et fourmis, espèces opportunistes, technophiles et invasives ; Rap ton slam or slam your rap. •2. – L’Atelier ne mettrait pas en ménage tous les savoirs. Se répartiraient en trois département : Avec la Humanité, Langage, Discours. •3. – Tous les sujets sont bons à travailler, pour le moins qu’on travaille. •4. – Accueillerait généralement quinze participants (jusqu’à quarante). Quinze partageur d’informations. Quinze cerveaux-chercheur. •5. – Les expérimentaliens échangeraient leurs savoirs, sur le même plan que les Mee. •6. – Peu importerait la nature de l’atelier, une production s’imposerait et s’exposerait à l’ensemble de la communauté expérilentaliennes. Pour ce, l’expression artistique (peinture, dessin, création d’objet, chanson, danse, théâtre, vidéo) serait fortement conseillée, voire recommandé. •7. – L’Atelier commencerait par un joyeux bordel – nommer communément accouchement collectif ou tempête sous un crâne –, pour enfin serrer l’inconnu, caresser nombre de champs lexicales, s’enticher d’une problématique, se bichonner de gardes-corps, se couvrir de limites, prendre soin des questions qui répondent à des sources documentaires. •8. – L’expérimentalien se demanderait de quels pré-requis devrait-il jouir pour embrasser la connaissance, ou s’il se risquerait à tâtonner au fur-à-mesure. •9. – L’expérimentalien serait considéré comme chercheur, d’ailleurs ne dit-on pas qu’expérimenter c’est penser ? L’expérimentalien chercherait, et trouverait comment s’acoquiner avec sa recherche. •10. – Inscrit dans une grande temporalité, qui ouvrirait aux inattendus, coup de cœur, trouvailles joyeuses ou impasses. Il s’agirait, in fine, d’assumer ces chemins de traverse et de chercher à résoudre les questions de départ et de mettre en forme cette résolution dans une scène finale torride. •11. – Ce ne serait pas la preuve qui importerait, mais sortir des champs de sa connaissance première, tout en sachant que celui qui prendrait le risque de tout embrasser, risquerait de ne rien palper. Nota Bene : souvent déserté avant 10h00 (cf. CHOUILLE) par un grand nombre d’expérimentalien qui viendraient le lundi et ne reviendraient pas le reste de la semaine. On dit alors qu’ils ont « pris le maquis ». Faudrait-il se fier aux apparences ? L’Atelier ne serait pas limité à l’espace physique du Lycée xp, mais se déroulerait ponctuellement en Off, par exemple en ville, voire au domicile de l’expérimentalien. Signe de rassemblement au moment du démarrage : les expérimentaliens chanteraient en choeur : A-TE-LIER !!!!!! A-TE-LIER !!!!!! A-TELIER !!!!!! Syn. et sens voisin : Chantier, Fabrique, Ouvroir, Studio ≠ ➛ Club.



 

ÇA COMPLOTE expr.•Fantasme de la manipulation : peur d’être utilisé, d’être contourné dans le cadre de ses fonctions d’expérimentaliens ou de MEE. Syn. et sens voisin : Ça fomente, Ça manigance, Ça ourdit, Ça trame, Ça brigue, Ça se coalise, Ça conspire, Ça intrigue, Ça se ligue, Ça pactise. ≠ ➛ Ça agit.



 

CASBAH – « maison » en arabe – cafétéria. •1. – Rituel du matin pour 75 % des expérimentaliens, qui ne peuvent amorcer leur journée sans leur café, thé, jus d’orange et biscuit/pain de mie. •2. – Lieu de la négociation permanente. Ex. : allez ! 2 cafés + 4 biscuits pour 60 centimes d’euros, c’est à prendre ou à laisser ! •3. – La casbah est le lieu d’obtention de mets ou de boissons gratuites selon l’affinité entre l’expérimentalien-serveur et l’expérimentalien-client. •4. – parfois ouverte tout le temps, parfois uniquement aux pauses, son fonctionnement est constamment débattu dans les instances démocratiques (CE,…).



 

C’EST ÇA expr.• – Moyen de soutenir la réfutation, voire de l’améliorer. ex.
Expérimentalien 1 : De toute façon au lycée tu peux venir quand tu veux, faire ce que tu veux, il n’y aura personne pour t’emmerder.
Expérimentalien 2 : … ou pas
Expérimentalien 3 : … c’est ça.



C’EST CHANMÉ expr.•Ne veut rien dire en soi. Origine : verlan de méchant, détourné en manifestation positive, « c’est trop bien ». ex. : « la cuisine moléculaire c’est chanmé ». Syn. et sens voisin : Manifestation de joie extrême, délire, extase, ≠ ➛ C’est pourri.



CHOUILLE n.f.•(pluriel : chouilles) 1. – Se dirait de pratiques festives. •2.  Sauvagement appelé beuverie, ce phénomène fréquent donnerait naissance à un regroupement d’expérimentaliennes et expérimentaliens plus ou moins présents au Lycée xp, autour de boissons alcoolisées ou non, s’exerçant sur la plage au clair de lune ou dans certains appartements brumeux. •3. – Degré supérieur par rapport à la fête, et inférieur par rapport à l’orgie, même si certaines chouilles dériveraient vers cette dernière. Aussi, des « délégués à la modération », souvent des expérimentaliens volontaires, tenteraient parfois de réduire le nombre de chouilles – au-dessus de deux par semaine, l’action du modérateur serait capitale pour le bon équilibre des expérimentaliennes et des expérimentaliens, qui seraient en permanence confrontés à un furieux dilemme : se rendre au bar ou à la plage ? Syn. et sens voisin : Bamboche, Bamboula, Couraillerie, Fiesta, Foire, Java, Riole, Murge, Partir en piste, Teuf, Tournée des grands-ducs, Débauche ≠ ➛ Sobriété Sagesse.



COMMANDEMENT n.m.•(pluriel : commandements). Existe dans la « vraie vie », dans le Trad’ mais aussi dans le lycée le plus autogéré de France. Après nombreuses recherches, consultations, lectures, ces commandements seraient au nombre de dix. L’ensemble des commandements ont été retrouvés gravés sur la porte des commodités, au 2ème étage. •1. – Le Lycée et les personnes tu respecteras. •2. – Tous les jours tu viendras. •3. – À l’heure tu seras. •4. – Tes fesses tu bougeras et ton boulot tu feras. •5. – Les affaires des autres tu ne voleras pas. •6. – Dans ta gestion tu t’impliqueras. •7. – Pendant les heures d’activités le glandage tu rejetteras. •8. – Les règles du Lycée tu ne les bafoueras pas. •9. – Aux temps institutionnels tu participeras. •10. – Si tu n’es pas capable de t’engager tu partiras.



COULOIR DE LA MORT expr.•1. – Couloir cul-de-sac. Seul endroit fermé où certains fumeraient encore. •2. – Pour mettre fin à la légende, personne ne s’y serait suicidé. •3. – Histoire des anciens pour faire « flipper » les nouveaux et pour rajouter un peu  du piment à l’histoire du Lycée xp.



ENCORE UNE RCE !, expr.• RCE : Réunion comité élèves. • Impression d’usure face à la réunionite aiguë. Même si le savoir est considéré comme une pratique de l’institutionnel, certains élèves souhaiteraient laisser la spontanéité diriger le lieux, aimeraient se laisser porter par la structure du Lycée, d’autres ne penseraient qu’à leur BAC, rien qu’à leur BAC, surtout à leur BAC, ≠ ➛ Chic une RCE !, Youpi une RCE !



FAIRE SON J-NO expr,•Faire le tour du quartier, les yeux sur le trottoir, en roulant dans sa tête. Syno et sens voisin : Prendre de l’air, Se casser, Faire un tour, Se baguenauder, Flâner, S’offrir un temps d’extase, Lanterner, Musarder, Vadrouiller ≠ ➛ Demeurer.



FAIRE SON J-NO (bis) expr.•Professer d’une manière docte, quasi cléricale et/ou haranguer une foule. Syno et sens voisin : orateur, débatteur, tribun, foudre d’éloquence. ≠ ➛ Bafouilleur, Balbutieur, Bredouilleur, Cafouilleur Charisme d’un bigorneau.



FAIRE SON J-NO (ter) expr.• Courant de pensée ou manière d’être. Souffleur de liberté. Peut faire école. ex. : « Ah, là tu fais ton Jean-no ! ». Syno et sens voisin : Archétype, Étalon, Excellencier, Exemple, Miroir, Paradigme.



EXPÉRIMENTALIEN, LIENNE n.•1. – « Élève » du Lycée xp qui y aurait séjourné, ou qui y séjournerait. Surdoué de l’émotionnel, précoce du lien, découvreur du sensible. Se repérerait par la pétulance qui habiterait l’intéressé, mais aussi par sa fébrilité. 2. – Il y aurait autant de profil que d’expérimentalien : serait expérimentalien des quidams qui n’en aurait pas l’air. 3. – L’expérimentalien appartiendrait à la communauté de ceux qui n’ont pas de communauté. 4. – Émoustiller par les nombreux reportages télévisuels et l’effet « vu à la télé », se serait précipité au Lycée xp, parfois des quatre coins de France. 5. – Exercerait son droit de liberté à l’absence (cf. ABSENT, ENTE / PRÉSENT, ENTE). 6. – Posséderait sur le savoir toutes libertés d’expression, excepté le droit de  dire : « C’est de la merde ». Aurait le devoir de nuancer ses propos, comme : « Je ne suis pas d’accord ». 7. – L’expérimentalien se serait nommé jadis « expérimenteux », à l’égal d’une saine infection ou d’une bonne maladie, comme l’amour. N.B. : le terme « expérimenteux » serait obsolète de nos jours. 8. – Expérimentalien serait une posture. Chercherait à s’élever tout en ne faisant pas partie d’un élevage. 9. – Ne se raconterait pas. S’éprouverait. Syn et sens voisin : Faiseur de tentatives, Jetteur de ballons d’essai, Joueur du hasardement, Chercheur ≠ ➛ Aphone, Mouton, Subordonné, Traditionnalien.



FANTÔME n. m. • 1. – Se dirait d’élèves ou de Mee qui auraient marqué le Lycée xp par leur langue, leur force, leur exception, leur immuabilité. In fine, pourrait se dire d’un ancêtre qui, à la fin de son expérimentation, aurait voulu transmettre. 2. – Terme désignant un expérimentalien peu ou pas présent, inscrit au Lycée xp. L’on pourrait l’apercevoir de-ci de-là, on le croiserait, on le verrait, on pourrait même lui parler en pauses clopes mais certains s’interrogeraient sur sa réelle existence. Syn. et sens voisin : Esprit frappeur, Ombre, Revenant. ≠ ➛ Réalité.



GRANDE GUEULE (AVOIR UNE) n.f.1. – Réussir à s’exprimer, se faire écouter. Après des années de Lycée trad’, d’éducation trad’, de vie trad’, de communication trad’, l’expérimentalien arriverait inhibé au Lycée xp, s’essayerait à prendre la parole et à exprimer ses convictions. •2. – Certains expérimentaliens refuseraient d’acquérir une grande gueule, exerceraient leur influence autrement et n’hésiteraient pas à poser frontalement LA question : « faut-il une grande gueule pour se faire entendre ? » •3. – D’autre expérimentaliens auraient tendance à lâcher le verbe pour la danse, n’hésiteraient pas à titrer leur discours dansé par des titres énigmatiques comme La chute des corps (en anglais). Mais à chaque fois, le mouvement dirait davantage que le verbe, et les grandes gueules, pénétrées par le silence du geste, frissonneraient. Syno et sens voisin : Argumenter, Étayer, Se libérer, Se démuseler, Tirer son épingle du jeu ≠ ➛ Fantôme.



MEE – Membre de l’équipe éducative (prononcez « meuh ») n.m.1. – Professeur amical. Ambianceur du savoir. Chercheur « alter ». 2. – Le (vrai) professeur viendrait travailler, le Mee serait coopté et, selon des rumeurs non fondées, viendrait par envie. Mais assurer la fonction de Mee ne relèverait pas de l’inné : on ne naît pas Mee, on le devient. 3. – Garantirait l’échange de savoir entre membres du Lycée xp quels qu’ils soient. 4. – Préviendrait les situations où ça part en cacahuète. 5. – Ne casserait pas l’expérimentalien, œuvrerait à sa réussite, lui assurerait la liberté d’apprendre. 6. – Aurait le droit d’avancer le programme au rythme des expérimentaliens. Pourrait s’en écarter tant qu’il le juge instructif et épanouissant, et tant que la digression émane d’un accord collectif tacite. 7. – Ne se présenterait pas comme sujet supposé savoir. N’aurait pas le pouvoir du dernier mot. N’aurait pas de pouvoir décisionnel ➛ n’userait pas de sa méchanceté (excepté dans les moments où le coup de sang l’emporterait sur la raison, notamment après une nuit sans sommeil ). 8. – Ne transmettrait pas pour que son geste lui survive, enseignerait pour modifier sa manière de produire des gestes. Se servirait de l’enseignement pour faire de l’art, pour se propulser vers quelque chose d’encore indéfini. Serait dans l’observation des pédagogies en tant qu’elles auraient quelques choses à le révéler de l’art qu’il chercherait, un « art de faire ». 9. – Se distinguerait par un certain nombre de tics professionnels, des principes répétés en boucle comme : Tu fais ce que tu veux mais tu en assumes les conséquences (tu pètes une vitre et tu la paies). 10. – Aurait la possibilité au Lycée xp d’être soi-même, plutôt qu’être simplement Mee. 11. – Propos fréquemment entendu par les expérimentaliens à propos des Mee (surtout ne pas généraliser) : « On peut leur taper la bise », « Les Mee et moi : une grande histoire d’amour », « Quand t’es dans la merde, ils t’écoutent », « Personne d’une gentillesse débordante », « Kiffent venir nous voir », « Posséderait son caractère et ses humeurs », « *****, dis-leur qu’on est ensemble ! » 12. – Se distingueraient généralement des expérimentaliens par leurs rides (quoique parfois cela ne saute pas aux yeux). 13. – Objet de fantasmes de la permanence vis-à-vis des expérimentaliens : devrait toujours être là quand il faut, où il faut. 14. – Le Mee n’aurait pas de baguettes magiques et ne seraient pas des fées clochettes. Pourraient être à l’écoute, sans pour autant résoudre les problèmes extérieurs des expérimentaliens à leur place. Sa charge de travail serait phénoménale, aussi courrait-il à tellement d’occupation que l’espoir de l’intercepter pour s’entretenir avec lui serait proche du zero. Syn et sens voisin : Faiseur de tentatives, Jetteur de ballons d’essai, Joueur du hasardement, Chercheur ≠  ➛ Professeur, Fouette-cul, Pet-de-loup, Écolâtre, Barbacole, Censeur, Préfet des études.


Texte issu d’une immersion longue au lycée expérimental de Saint-Nazaire, un lycée co-géré par des élèves et des professeurs.


Chaîne youtube